Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 13:27

Capitole.jpgMais que fait la mairie de Toulouse ? Alors que le PS essaye de remettre les comptes municipaux dans le vert, après avoir dépensé tout l'argent économiser par la précédente équipe en travaux inutile. L'UMP est elle évidemment extrêmement critique envers cette équipe, mais n'apparaîtra très certainement qu'en ordre désuni au moment des municipales ; du fait même de la personnalité de m. Moudenc, qui est loin de faire l'unité à droite. Ces derniers s'intéresse plus au problème de voiries, comme c'est le cas à Lardenne, au sujet du Bus à Haut Niveau de Service. Cette opposition est plus dû à l'absence de communication de M. Cohen, l'actuel maire de Toulouse, qu'à une absence totale de nécessité . En effet, ce système de transport permettrai de rapprocher Lardenne et Tournefeuille du centre de l'agglomération, ce qui éviterai un doublement des infrastrucxtures, ce qui réduirait donc, les ax »s existant sur ces quartiers et permettrait de les intégrer plus facilempent au sein de l'économie toulousaine.Ce n'est pas à la mort que nous assisterons, mais bien à une renaissance.

 

Une nouvelle bataille se profile à l'horizon, mené cette fois-ci par un des soutiens de Christine de Veyrac -candidate de l'UDI, s'opposant de faite à M. Moudenc – sur la sécurité. Il s'agit de M. Jean-Pierre Seran, le président du comité de quartier de Borderouge, qui prévient dans une lettre le maire de l'insécurité croissante qui gagne son quartier. .En effet, la sécurité se dégrade de plus en plus dans les quartiers nord de Toulouse et particulièrement à Borderouge ; où les traffics connaissent une envolée significative, reproduisant les erreurs de la construction des quartiers du Mirail dans les années 60, devant être à l'origine un quartier pour les cadres. Si rien n'est fait à l'avenir, les commerces présents dans ce quartier seront remplacés,voir détruits et les populations qui s'y trouvent actuellement déménageront dans des quartiers plus lointains, plus sécurisés, dans un habitat pavilonaire et loin des voies d'accès facile.

 

Il faut un regard résolument différent pour permettre la gestion de plsu en plus complexe de Toulouse qui, dans un temps relativcement court, risque de devenir une ville beaucoup plus « chaude » que Marseille, où le climat social sera totalement pourri ; par une volonté » pour les uns de s'enfermer dans leur quartier, et pour les autres une volonté de se passer de l'Etat républicain. Cela a été conduit par les politiques mises en place à Toulouse depuis une trentaine d'années, dont la droite et la gauche par leur attermoiement respectif sont les premières responsables. Il faut une force résolument nouvelle pour relever les défis à venir, où la jeunesse rejoindra l'expérience, où le non alignement permettra l'existence d'idée original à même de retisser le lien social entre les toulousains...

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 12:14

http://www.librairiecastela.fr/images/style/castela_tetiere.jpgIl suffit de se rendre à Castéla et d'essayer de commander un livre pour vous entendre répondre : "Désolé, on ne fait plus de commande ?" La question de la raison vous taraude, si bien que de nouveaux vous intéroger la vendeuse, qui vous apprend que c'est la fin de Castela. Imaginez l'effarement de l'auditeur...

 

Ce monument de la culture à Toulouse, fondé en 1917, qui va sans doute disparaître, et cela même si elle a reçu récemment le label Librairie Indépendante de Référence (LIR) pour le travail effectué par les libraires. Elle va mourir sous les coups de butoir de la FNAC, de Virgin et surtout de la baisse du pouvoir d'achat des français et de leurs désintérêt pour les lettres, pour la culture en général, préférant le pré-maché distillé par la télévision, comme des ourang outan jouant avec leur déjection. La fin de cette librairie laisse de plus en plus seul les toulousains épris du beau, de la culture dans la vaine défense de cette défense de cette dernière, et va empêcher ceux qui le souhaite de l'acquérir.

 

De plus, la place du Capitole perdra énomément de son charme, car par quoi la librairie Castéla sera-t-elle remplacé ? Par un énième bar, ou par unne grande chaîne de distribution, pourquoi pas un Quick ? Voir une "kebaberie" ? C'est l'âme de la place et donc de Toulouse qui se perd durablement, ne laissant qu'une place vide, vide d'intelligence, vide de culture, vide de son histoire...

 http://www.librairiecastela.fr/imagesmagasins/Photos/5174_212609.jpg

 

Il semblerait, selon les rumeurs, qu'elle devrait fermer après la trève des confiseurs ; étant donné que la plupart des employés ont déjà reçu leur  préavis de licenciement (celui-ci devant intervenir deux mois avant le licenciement). Le deuil peut-être profond pour cette librairie et pour ces libraires hautement compétent qui vont se retrouver au chômage C'est à la mort d'une librairie, mais également d'une place que nous assistons, mais si ne nous y faisons pas attention, c'est à la mort de la culture que nous allons, n'allons pas vers le futur imaginé par Bradbury, continuons à défendre nos libraires pour qu'ils continuent de nous proposer des livres d'exceptions pour nous permettre de nous cultiver, de rêver, de vivre !!

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 14:08

insu 67Et oui, les caméras de surveillance arrivent partout même dans des villes qui étaient jusque là épargnés par la mise en place de Big Brother... En effet, une ville comme Revel, n'ayant que 9800 habitants possèdent 10 caméras, et une extension de ce réseau est en projet, le nombre de caméra supplémentaire n'est pas encore déterminé. De plus, les forces de sécurité sont elles suffisamment nombreuse pour assurer la protection de tous et verbaliser toutes les infractions, ont peu en douter. De plus, la ville à dû allouer un budget conséquent pour permettre cette installation, préférant ce projet à la réhabilitation de logements sociaux, la sécurité au détriment de l'entente entre les individus.

 

Cette mise en place assure la promotion d’une doctrine criminologique de la « prévention situationnelle » qui vise non plus à agir sur le délinquant potentiel mais à réduire les occasions de délits. Cette doctrine détrône rapidement les objectifs traditionnels de la prévention sociale et place de facto les technologies sécuritaires au coeur des opérations d’aménagements urbains et résidentiels, comme c'est particulièrement le cas ici ; puisque le taux de violence et de dégradation des biens publiques n'est guère élevé, à peine 284 faits constatés. Le but est clairement de pasteurisé la société que le moindre type ayant un peu trop bu, se voit refiler une prune, et donc de rentabiliser le coût de ce système de vidéo-surveillance. Il s'agit évidemment d'un coût électoraliste, puisque les caméras sont placés en centre-ville, où vivent généralement les personnes les plus âgées, ayant un désir sécuritaire plus grand, et votant majoritairement pour les candidats de droite. Or, le maire n'est autre que le sénateur Alain Chatillon, membre du parti Radical, mais rattaché au groupe UMP. Il va donc protéger son électorat...

 

Laissant de faite les plus jeunes et/ou les plus pauvres dans des zones moins bien protégées par la police, mais un peu plus libre...

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 18:03

Un homme d'une cinquantaine d'année qui déambulait tranquillement vers 18h, vendredi soir, dans la rue des Grandes Ecoles, près de l'entrée des Cordeliers s'est fait passer à tabac par deux "jeunes". Selon des sources proche duUn homme d'une cinquantaine d'année qui déambulait tranquillement vers 18h, vendredi soir, dans la rue des Grandes Ecoles, près de l'entrée des Cordeliers s'est fait passer à tabac par deux "jeunes". Selon des sources proche du dossier, ces jeunes roulaient trop vite en scooter, dans cette zone, qui est, rappelons-le, une zone piétonne. L'homme est frolé par la machine de ses "fous-du-guidon" et les invectives. Attitudes courageuse s'il en est, dans le climat où tous baisse la tête, cet homme n'a pas baissé la tête... Il aurai peut-être dû, car les deux "jeunes" entendant cela font demi-tour. Ils le prennent à parti, l'homme s'effondre, une fois à terre, les deux délinquants s'acharnent sur leur victime en lui donnant  grand nombre de coups de pieds dans le thorax et dans la tête. A l'arrivée des secours, il était dans le coma et a été transporté à l'hôpital.


Les voyous sont partout même dans notre petite ville. Il n'est plus possible de leur dire quelque chose, nous sommes passés en voyoucratie... Que fait la police, que fait l'Etat pour garantir la sécurité de ses citoyens ? La nation est le fait d'un contrat social entre les individus où l'Etat les protège contre l'abandon d'une partie de leurs libertés. Si l'Etat ne les protège plus, ils peuvent refuser de le subir... Ce qui nous amènerai à une situation d'anarchie...

Partager cet article
Repost0